L'univers des labradors

La race Labrador de A à Z

Main menu

La race de chien Labrador

Nous avons pour habitude de considérer nos chiens comme nos amis, nous exigeons leur indéfectible fidélité, leur compréhension lorsque nous sommes déprimés et nous voulons qu'ils fassent passer nos intérêts avant tous les autres. En retour nous leur permettons de partager notre vie et de se joindre à nos plaisirs, mais bien entendu uniquement lorsque nous en avons décidé ainsi. C'est plus que nous ne pourrions attendre de n'importe quel autre animal.

Il y a longtemps, des chiens sauvages s'attachèrent à l'homme en cherchant leur subsistance parmi les détritus des campements ou les abords des grottes. Nos ancêtres durent réaliser l'utilité de l'animal lorsqu'ils se rendirent compte que les aboiements avertissaient de l'approche d'étrangers ou d'autres animaux. Les chiens ne menaçant en rien les hommes, leur présence fut encouragée. Ils suivirent la chasse, cherchant à recueillir quelques restes. Puis ils coopérèrent peu à peur en terrassant le gibier et en participant à la mise à mort.

Peu à peu l'animal délaissa les abords du campement pour se rapprocher du foyer. Ses chiots grandirent avec les enfants des hommes et partagèrent leurs jeux; le chien devint ainsi le premier animal domestiqué.

Une confiance mutuelle s'instaura et le chien identifia son groupe d'humains avec sa meute, lui offrant sa loyauté et son puissant instinct pour une défense réciproque. Puis l'homme prit le dessus. Le chien, élevé pour obéir et dressé pour accomplir différentes tâches, ressentit le besoin de l'approbation du maître et l'homme trouva ainsi une loyauté indéfectible. Il existe un grand nombre d'histoires à propos du dévouement du chien pour son maître.

Il n'est pas de meilleur exemple de confiance et d'amitié entre un chien et un homme que la manière dont l'animal obéira à un enfant et la confiance totale qu'aura ce dernier en un animal fort et grand.